Le Magazine de Moorea vous informe

 

Créé en 2005, Le Magazine de Moorea est le seul magazine trimestriel gratuit consacré à l'actualité de Moorea;
sa vocation est d’informer les résidents de l’île soeur sur des sujets politique, économique, environnement, société, culture, sports, etc.

Il ne dépend en aucun cas de la municipalité de Moorea et se veut apolitique.

Nous vous souhaitons une bonne visite sur notre site.

 

 

Extrait du Magazine n° 69 - Mars 2022

La Petite Fourmi de Feu

Vignette fourmis 2Présente aujourd'hui sur les cinq districts de Moorea.

La Commune de Moorea-Maiao a créé, fin janvier,
un Comité Local de Lutte contre la Petite Fourmi de Feu.

Déjà dans notre n° 39 du Magazine de Moorea de septembre 2014, la DIREN soulignait le danger que représentait la Petite Fourmi de Feu dont une première colonie avait été découverte, en 2011, à Atiha. Un an plus tard, une deuxième colonie était découverte à Vaiare ainsi que sur Afareaitu et Temae. Pour rappel, les premières colonies de Petites Fourmis de Feu ont été signalées, sur Tahiti, en 2004, et malgré les nombreuses mesures qui ont été prises pour ralentir leur progression comme les campagnes de sensibilisation et les actions sur le terrain, ces colonies n’ont finalement cessé de se multiplier aussi bien sur Tahiti que dans les îles.
Dans ce N°69, nous vous proposons de découvrir en détail les secteurs infectés de Moorea, les relevés issus du site internet Tefenua.gov.pf, datent de 2016 /2017 mais ils permettent de voir que malheureusement que la Petite Fourmi de Feu se propage inexorablement.

 
 

Campagne
de géophysique héliportée

Vignette he lico 1Pour rechercher de nouvelles ressources pour l’alimentation en eau potable sur les îles survolées.

 

Lancement sur Moorea de la campagne de géophysique héliportée
destinée à réaliser un état des lieux des ressources en eau souterraine.

Afin de mieux comprendre la structure du sous-sol et réunir des données qui serviront aux acteurs du territoire, le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) va mener un levé géophysique par hélicoptère
au-dessus des îles de Tahaa, Moorea, Maiao et Bora Bora.

Le 15 mars dernier, la Commune de Moorea Maiao a organisé dans le hall de l’aérodrome de Temae, une conférence de presse pour présenter son projet de campagne de géophysique héliportée. Lors de son discours, le Maire Evans HAUMANI a souligné : « C’est une fierté pour moi en tant que Tavana de Moorea-Maiao car c’est un projet innovant que l’on va vous présenter aujourd’hui…/. C’est pourquoi, j’ai demandé à mes ingénieurs et particulièrement à M. METAYER Frédéric ici présent, de trouver une solution pour me permettre de fournir de l’eau et de la potabiliser pour toute l’île. C’est une nécessité non pas parce que le CGCT (Code général des collectivités territoriales) l’impose, mais parce qu’aujourd’hui il n’est pas envisageable de vivre sans eau potable ». Suite à cette campagne il faudra 1 an au Bureau de recherches géologiques et minières, pour analyser les nombreuses données récoltées et seulement après il faudra entreprendre les démarches administratives d’autorisation auprès des propriétaires, nous devrions avoir le bénéfice de ce projet dans 2 ans avec les premiers travaux pour distribuer ces nouvelles ressources en eau. 

 
 

Gendarmerie de Moorea

Vignette gendarmerie
 

Bilan 2021 de la délinquance et de la sécurité routière sur Moorea.

Comme chaque année, au cours du 1er trimestre, nous faisons le bilan de la délinquance et de la sécurité routière sur Moorea. Nous avons rencontré le nouveau commandant de la Brigade, le Major Franck DE DECKER qui nous présente ce bilan 2021.

Sécurité routière : « Nous constatons un net recul des accidents de la route en 2021, très certainement dû aux différentes restrictions liées la pandémie de la Covid notamment avec la mise en place d’un couvre-feu pendant plusieurs mois. Malgré tout, il y a encore 3 morts et 11 blessés pratiquement les mêmes chiffres qu’en 2020.
Les 2 roues sont toujours très impliquées dans ces accidents ainsi que la consommation d’alcool et surtout une conduite dangereuse sans respect des règles élémentaires du Code de la route (excès de vitesse, franchissement de ligne continue surtout dans les virages...).»
Le major se dit inquiet quant au comportement des usagers des vélos électriques qui ne respectent pas le Code de la route, que ce soit en roulant à contresens, ou bien à plusieurs sur le même engin et principalement des enfants et la plupart du temps sans casque, 
Depuis 2019, la Direction des Transports terrestres a été interpellée par la profusion d’importation de vélos électriques, ou assistance électrique, mais aussi de trottinettes ou autres engins dotés de batterie électrique, et très rapidement nous avons entamé des travaux de réforme du Code de la route polynésien. souligne Lucien Pommiez Directeur des Transports Terrestres de Polynésie française.

 
 

Magazine de Moorea n°69 - Mars 2022