Le Magazine de Moorea vous informe

 

Créé en 2005, Le Magazine de Moorea est le seul magazine trimestriel gratuit consacré à l'actualité de Moorea;
sa vocation est d’informer les résidents de l’île soeur sur des sujets politique, économique, environnement, société, culture, sports, etc.

Il ne dépend en aucun cas de la municipalité de Moorea et se veut apolitique.

Nous vous souhaitons une bonne visite sur notre site.

 

 

Extrait du Magazine n° 65 - Mars 2021

Air France

Vignette air france 65Interview 
M. Lionel RAULT

Délégué Régional Air France KLM
Polynésie française

Les retombées du COVID 19 sur le secteur touristique se font durement ressentir, notamment pour les compagnies aériennes. 

Dans son communiqué du 18 février 2021, le Groupe Air France-KLM souligne que la crise sanitaire a eu « un impact sans précédent sur les résultats de l’année 2020 ». Nous avons rencontré Lionel RAULT pour avoir plus de précisions sur les différents prêts garantis par L’État français, actionnaire du Groupe Air France KLM, afin de faire face à la récession engendrée par cette pandémie mondiale.  
Air France a dû s’engager à mettre en place de nombreuses mesures et projets concernant le développement durable, ce qui était une des conditions du Gouvernement français pour bénéficier de la garantie des prêts octroyés.

— Pour faire face à la crise, avez-vous reçu des aides de l’État français ?
— Il ne s’agit pas de subventions mais bien de prêts. En effet, le Groupe Air France KLM a obtenu deux prêts pour un montant total de 7 milliards € ; un premier prêt de 4 Md€, de la part d’un syndicat de 9 banques, garanti par l’État, et un prêt direct de notre actionnaire l’État à hauteur de 3Md€. Ces prêts servent à faire face à la situation générée par la crise sanitaire mais également à préparer le futur. Ils ont aussi vocation à permettre la continuité de nos opérations, à garantir le paiement des salaires et l'ensemble des coûts de fonctionnement durant cette période où nos recettes ont fortement chuté. Il faut savoir que ces prêts sont assortis de dispositions extrêmement engageantes que l’État a fixées comme conditions à la garantie des deux prêts. L’entreprise a également dû s’engager à ne pas verser de dividendes tant que ces prêts ne seront pas entièrement remboursés.

 
 

Fare Natura

Vignette fare natura 65devrait ouvrir ses portes portes
en juin .

 

 

Né en 2012 d’une idée originelle des chercheurs du Criobe et soutenu par le Gouvernement de Polynésie française, le Fare Natura a pour objectif de vulgariser et transférer au grand public des connaissances scientifiques et culturelles sur le milieu naturel polynésien. 

Situé à l’entrée de la baie d’Opunohu, le Fare Natura se veut être la vitrine de la richesse de la culture et de la biodiversité polynésiennes en se basant sur des travaux scientifiques relevant de la biologie, la géologie, l’anthropologie et l’écologie.
Comme le souligne Olivier POTE, Directeur du Fare Natura qui nous a présenté le projet : « Ce sera un lieu de vulgarisation scientifique de manière à ce que toute cette matière produite par les chercheurs du Criobe soit accessible, simplifiée, vulgarisée pour que chacun puisse s’en servir pour mieux connaître l’écosystème polynésien. Notre cible prioritaire, les résidents de Polynésie, les touristes seront bien évidemment accueillis ici, mais nous ne faisons pas un musée pour les touristes. C’est d’abord pour les habitants du Pays afin qu’ils puissent mieux connaître et mieux transmettre les connaissances sur leur écosystème. »

 
 

PGEM de Moorea

Vignette pgem 65

 

La Commission Locale de l'Espace Maritime 
valide les modifications du PGEM de Moorea.

Le 11 mars dernier, la CLEM (Commission locale des espaces maritime) s’est réunie à la salle omnisports de Papetoai. Dans le cadre de la finalisation du processus de révision du PGEM de Moorea, les acteurs locaux, les administrations de l’État, du Territoire et de la Municipalité de Moorea-Maiao ont validé la version finale du rapport de présentation du PGEM révisé de Moorea. Après plus de dix ans d’existence et à la suite de plusieurs observations, la commune de Moorea-Maiao et les partenaires ont entamé un processus de révision de son Plan de Gestion de l’Espace Maritime en 2015. Durant plus de 15 mois, la Commune de Moorea-Maiao, les services du pays et ses partenaires ont rencontré et écouté les différents usagers du lagon (pêcheurs, professionnels du tourisme et de l’hébergement, plaisanciers, scientifiques, société civile, etc.) afin d’essayer de mettre tout le monde d’accord sur un projet de gestion à long terme pour le lagon de Moorea. Ce long travail a permis d’aboutir à une vision partagée du lagon, où tous les utilisateurs de Moorea ont pu s’exprimer sur ce qui est important pour eux et sur leur vision d’une meilleure gestion du lagon pour le futur.

 
 

Magazine de Moorea n° 65 - Mars 2021