Galerie d'art virtuelle





N 1105 vahine devant le lagon 60x60

N 1103 bicyclette au chapeau blanc 65x54

N 1101 le marche au truck rouge 70x70

 
Philippe DUBOIS



Dès ses premières expositions, Philippe DUBOIS a su emporter
le public dans son univers épuré et coloré.

 

Depuis 1992 et sa première exposition à la mairie de Papeete, Philippe DUBOIS, peintre autodidacte a su se démarquer, tant par son trait
que par ses couleurs qui illuminent ses acryliques sur toiles avec des dominantes de bleu et de jaune qu’il décline à l’infini.

En constantes recherches, il fait évoluer sa technique en travaillant les fonds, en diversifiant ses couleurs tout en s’essayant à l’huile, mais il garde son style figuratif d’influence cubiste, avec le choix de nous laisser imaginer les traits des visages, pour nous inviter à retrouver les scènes de la vie quotidienne polynésienne.      
                  

Deux de ses tableaux ont été choisis pour faire des timbres, en 1995 et 2003,
par l’OPT et représenter ainsi le Fenua à travers le monde.

Philippe DUBOIS est également un grand voyageur qui s’est passionné pour l’Asie qu’il visite régulièrement, rapportant dessins et croquis, mais surtout un nouveau regard qui lui permet de progresser dans son art.    

L’année dernière, il a enrichi sa palette de nouvelles couleurs vives donnant toujours une atmosphère très particulière et très lumineuse notamment dans les scènes de vie telles que les marchés, la pêche ou la sortie de l’église.

Il poursuit son travail de recherche avec des représentations qui oscillent entre le figuratif et l’abstrait ajoutant une touche originale à cette harmonie que dégagent ses tableaux.

 

 

   Portrait philippe web

 

 

 

Img 26711

Img 03421

Img 03131


Bruno TRONCHET  - Atelier du Chat


Ses créations à découvrir sans hésitation sont dignes de figurer
dans un musée.

 

Pierre de rivière, os, ivoire fossilisé et végétal, mais aussi rostre d’espadon, corail noir, bois de santal ou ébène, Bruno, sculpteur passionné, aime travailler avec finesse ces matériaux bruts.  
De ses mains habiles et de son imagination naissent des trésors d’une rare beauté, inspirés par l’art océanien et par la richesse de la nature.

En recherche permanente de formes et de matières, il a découvert, il y a quelques années aux États-Unis, l’ivoire fossilisé provenant des défenses de mammouth et de morse retrouvées en Alaska et en Sibérie qui donnent à ses œuvres un cachet unique. Bruno et son épouse Nathalie, créés également des bijoux en ivoire de mammouth, perles et pierres semi-précieuses. 

Bruno va puiser sont inspiration aussi bien dans l’art océanien que dans la tradition japonaise des netsukes qu’il interprète librement avec toujours autant de finesse dans le travail.

Il privilégie les animaux tels que le crabe, le lézard… avec un souci du détail poussé à l’extrême. Il est intéressant de retourner ces petites sculptures et d’y découvrir un monde de symboles reliés au sujet principal, donnant ainsi une dimension toute particulière à son œuvre qui se trouve ainsi en harmonie avec la nature.

Visite sur rendez-vous :
40 56 47 86  – 87 73 70 67

brunoetmathalie@mail.pf

 

 

 

 

   Portrait bruno web

 

 


Img 7952

 


Img 7934

 

 

Img 7946

 

 

GOTZ 



Installé depuis de nombreuses années sur Moorea, GOTZ est un artiste qui ne se contente pas de reproduire à l’infini les toiles qui ont fait son succès.

                
En 2004, après une exposition qui présentait ses 10 ans de peinture, il décide de prendre une année sabbatique pour se donner du recul par rapport à son œuvre, voyager, se consacrer aux arts martiaux… Mais très vite l’envie  de se remettre au service de la peinture le ramène dans son atelier. 

En 2009, il s’envole pour la Chine, sélectionné, avec 15 autres artistes du monde entier pour participer au 10ème symposium international de sculpture du district de Shuangyang. Durant deux mois il a réalisé une sculpture en bronze de 3 mètres de hauteur représentant deux mains surmontées d’une sphère symbolisant «l’Esprit de la Vie». 

En septembre de cette année, Gotz a présenté  ses dernières toiles sur le thème de " La Lumière ", un travail riche en couleur passant des formes abstraites aux corps polynésiens, le tout dans une matière et un mouvement propre à son style. La très forte influence de la peinture Chinoise, que Gotz à découvert au cours de ses voyages en Asie le conduit à travailler cette technique très particulière qui donne un rendu exceptionnel aux paysages, l'artiste souligne :
« La peinture Orientale et Occidentale sont complètement différentes aussi bien dans les outils, la technique, les suports ou encore dans la philosophie.  

Ces univers m’inspirent dans mon travail et je cherche à allier ces deux techniques, par exemple dans la peinture chinoise il y a la notion de vide qui est important, on va laisser de l’espace entre les éléments surtout dans les paysages entre les montagnes, les arbres, les rochers, il faut que l‘on puisse se promener à l’intérieur de la toile, il y a aussi la notion du trait qui est fondamentale avec un travail de l’encre et du papier, la transposition des couleurs en nuances de gris est très intéressante. Il y a aussi des notions importantes de souffle et de respiration que l’on n’a pas dans la peinture occidentale ».

Pour suivre Gotz rendez-vous sur son blog :
gotz.blog4ever.com/2015-expo-gotz-tahiti-making-off ou sur
Facebook : Gotz artist peintre

 

 


   Portrait gotz web

 

 


Img 6772

Img 6758

Img 6769

 

MOV 



La composition des formes et des couleurs donne une sensation d’harmonie qui est propre à MOV.


La plupart de ses personnages regardent vers l’extérieur un peu comme si elles étaient à la recherche de la lumière, cette lumière qui donne vie à ses tableaux et toute la magie des œuvres de MOV.

Début juin 2015, MOV a présenté à la galerie Winkler ses dernières toiles.
S’il n’y a pas de thèmes particuliers, comme le souligne MOV, « je me suis laissée guider par l’inspiration », l’artiste a ajouté à sa palette différents tons de gris.
Cette couleur se marie aux rouges, aux ocres et autres tons de bruns qui prédominent dans son œuvre, mettant en lumière tous les détails de ses compositions et la richesse des motifs utilisés.  

Cette année, la danse est de retour, permettant à MOV de monter la richesse de composition de ses tenues végétales sur des diptyques et triptyques qui font leurs apparitions dans son œuvre.
L'utilisation du tifaifai, des fleurs et de la nacre accentuent l'univers féminin
et poétique qui caractérise si bien les œuvres de MOV.

 

 


   Portrait mov web

 

 


Vahine au coquillage

Ecailleuse observe e

Bougainvilliers transparents

 

Maryse NOGUIER 



Précision du trait, éclat des couleurs, jeu de lumière, transparences.


Maryse NOGUIER, peintre autodidacte consacre chaque moment de son temps libre à la peinture. Connue pour ses représentations du travail artisanale des mama et ses marines, elle a présentée également une série de toiles représentant les stands du marché de Papeete.

L’harmonie des couleurs et des formes donne une ambiance d’où se dégage une sérénité et une impression de bien-être.

Lors de son exposition de 2014, Maryse a présenté une série d'aquarelles représentant les petits fare punu, qu’elle affectionne particulièrement .

Les fleurs étaient également à l’honneur avec en gros plan, une déclinaison de fleurs de bougainvilliers où la transparence des fleurs se mariait au rose pastel, Maryse avait utilisé la technique du « mouillé sur mouillé » qui permet de rendre les fonds plus imprécis et encore plus mystérieux.
Elle avait également traité un sujet qu’elle avait abordé il y a une dizaine d’années, il s’agit des écailleuses et des scènes de pêche, soulignant :

​« J’ai été séduite par le contraste entre la lumière des lagons turquoise et l’ambre des carnations, j’ai aussi beaucoup joué avec les reflets sur l’eau »

 

 


   Portrait maryse web

 


 


Img 5732


Img 5711


Img 5697

 

 


Alain-Gérald KEREBEL 



La beauté et la sérénité du motu de Temae lui apportent une lumière intérieure propice à faire naître sur la toile ou le bois flotté des œuvres fortes inspirées de ses nombreux voyages.


Entre deux voyages aux États-Unis, Alain-Gérald KEREBEL, retrouve la quiétude du motu de Temae. Depuis près de 25 ans, il y a installé son atelier face à la mer.
Après avoir vécu durant trente ans en Afrique, notamment au Gabon, il choisit de venir s’installer à Moorea.
Ancien élève des Beaux-Arts, il retrouve dès son arrivée en Polynésie, l’envie de s’installer devant un chevalet. Influencé à ses débuts par Maurice de VLAMINCK, créateur du fauvisme, il situe aujourd’hui son style entre impressionnisme et réaliste. Ne cherchez pas de tableaux représentant des vahinés sous les cocotiers, ce n’est que très rarement qu’il aborde les thèmes typiquement polynésiens :
« Je suis trop éclectique en peinture pour me limiter dans ce choix », souligne-t-il.

Alain Gérald KEREBEL et son épouse Joselyne sont également créateurs de bijoux en or ornés de perles ainsi que d’objets très décoratifs, mais également utilitaires comme des plats, des couteaux, des briquets qui seront travaillés en argent ou en or agrémentés de perles, nacre ou pépites. « C’est une création progressive, nous partons d’une idée, d’un thème, et chacun développe son imagination. Si l’or et la perle sont les bases de leurs collections, richement travaillées, ils s’expriment également avec l’argent et les pierres semi-précieuses pour des bijoux plus ethniques.    

 

 


 
   Portrait a kerebel web